REFERENTIELS POUR L’ENSEIGNEMENT DU FRANÇAIS LANGUE ETRANGERE POUR L’OBTENTION DU CLFAES

Avant-propos

La formation des jeunes générations garantit le développement des communautés, des pays, des nations et du monde. Pour proposer à la société le type d’homme dont elle a besoin, plusieurs programmes sont conçus et mis en œuvre dans les établissements d’enseignement secondaire, technique, professionnel et supérieur. Dans ce contexte, les locuteurs non-francophones sollicitent diverses formations en République du Bénin en vue d’acquérir des compétences aussi bien à l’oral qu’à l’écrit. Ceux parmi eux qui souhaiteraient poursuivre leurs études en milieu universitaire francophone, sont astreints à une formation spéciale qui les y prépare. Une telle formation présente des exigences qui ne peuvent être prises en compte que par un référentiel approprié dont les établissements d’enseignement supérieur doivent être dotés. Déférant aux instructions de Madame la Ministre de l’enseignement supérieur, un comité a été mis en place pour finaliser le référentiel de formation en Français Langue étrangère, conformément au cadrage fixé par l’arrêté ministériel n°735/MESRS/DC/SGM/ DGES/DEPES/SA/016SGG16 du 19 octobre 2016 portant institution d’un Certificat de Langue Française pour l’accès des étudiants non-francophones à l’enseignement supérieur au Bénin. Ce référentiel prépare les auditeurs à l’acquisition de plusieurs compétences puis à un approfondissement des connaissances générales et spécifiques en langue française dans les disciplines de la filière que l’étudiant non-francophone sollicite. Ainsi, sa réalisation répond à des exigences qui en imposent la structuration en compétences. Celles-ci vont être exécutées selon les normes inspirées du Cadre européen commun de Référence pour les Langues se déclinant en niveaux A1, A2, B1, B2. En d’autres termes, le référentiel n’est pas soumis à la règle de la semestrialisation appliquée en Licence Master et Doctorat (LMD). La formation dure neuf mois au total, mais le déroulement des activités relatives à l’enseignement des compétences couvre sept mois, pour un volume horaire total de 680h. Une période globale de deux mois est prévue pour les nécessités de rattrapage de cours, de révision et de préparation administrative à l’examen national. Les quotas horaires prévus à chaque niveau se présentent comme il suit :