Document sans titre
Document sans titre

VINGT ANS DE COOPERATION ENTRE LE CEBELAE ET LES PLUS GRANDES UNIVERSITES GHANEENNES : BILAN ET PERSPECTIVES

Retour
flower 5
Le Centre Béninois des Langues Etrangères -CEBELAE- de l'Université d'Abomey-Calavi vient de boucler ses vingt ans de coopération avec les plus grandes universités du Ghana. A cette occasion, une table ronde a été organisée les 4 et 5 avril à Cotonou dans la résidence Marina1 du CEBELAE.
L?objectif visé par la direction du CEBELAE en organisant cette table ronde est de faire le bilan et de réfléchir sur les perspectives de la coopération.
En effet, le CEBELAE a lancé cette coopération depuis 1996. A l'époque, le Professeur Bienvenu AKOHA avait la lourde responsabilité de conduire les destinées du centre. Il était d'ailleurs l'initiateur de ladite coopération au sein de laquelle on retrouve aujourd'hui, d?un côté le CEBELAE et de l'autre quatre grandes universités ghanéennes à savoir l'Université du Ghana, Legon ; l'Université des Sciences et Technologies K. Nkrumah, Kumasi ; l?Institut des Langues du Ghana, Accra et l'Université de l'Education de Winneba.
Dans son discours inaugural, l'actuel directeur du CEBELAE, Docteur SAMBIENI Coffi a présenté le bilan de cette coopération. Il en ressort qu'en vingt ans, le CEBELAE a formé près de 2000 étudiants ghanéens en français langue étrangère à travers le programme dénommé « Year Abroad ». Il a également formé des dizaines de professeurs de français du Ghana et plusieurs cadres de l'administration ghanéenne. Le directeur a en outre rappelé que le processus est en cours afin d'élargir la coopération à d'autres universités. Il s'agit notamment de « Methodist University », de « Central University » qui sont des universités privées ; et de l'Université des Mines qui est une université publique. Dans son discours, Docteur SAMBIENI Coffi a mis un accent particulier sur les conditions de vie et d'études des apprenants. En réalité, la récente acquisition de deux nouvelles résidences flambant neuf par le CEBELAE vise essentiellement à offrir aux étudiants ghanéens un cadre adéquat d'études pour de meilleurs résultats à la fin de leur formation. Le volet pédagogique n'a pas été occulté. Ainsi les apprenants disposent d'un centre multimédia avec une bibliothèque bien fournie favorisant surtout l'auto-apprentissage.
Face à ces investissements d'une grande importance, le directeur a sollicité des efforts de la part de ses partenaires afin d'accompagner le centre dans ses bonnes initiatives. Faudrait-il le rappeler, toutes les résidences sont louées par le CEBELAE et le coût des locations est assez significatif.
Par ailleurs, le directeur a annoncé que les négociations sont en cours avec le Gouvernement béninois par le truchement de la direction de la programmation et de la prospective du Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique afin de construire les locaux devant abriter le CEBELAE et l'ensemble de ses résidences universitaires.
Quant au chef de la chancellerie de l'Ambassade du Ghana près le Bénin, il a beaucoup insisté sur la place de choix qu?occupe la langue française au Ghana et la grande importance que le Gouvernement attache à son apprentissage. Cela est d?autant plus important que le Ghana est entouré par des pays francophones. Il a enfin ajouté que le Ghana a le statut de Membre associé au sein de l'Organisation Internationale de la Francophonie.
A l'issue de cette table ronde, la délégation ghanéenne a décerné un satisfécit au CEBELAE et surtout au corps professoral pour son professionnalisme. Elle repart donc très satisfaite avec la ferme promesse de tout mettre en œuvre pour le rayonnement et le renforcement des liens d'amitié et de coopération entre le CEBELAE et les universités ghanéennes.

AGBLAKA Richard
Professeur au CEBELAE-UAC
Le 25 Avril 2017 à 10:27:36